Actualités Hardware

Les champions de course de drones humains se font démolir par une IA

Photo of author

Publié par Sacha

Publié le

C’est comme si on jouait contre l’IA de StarCraft 2 en difficulté « Insane ».

Des chercheurs de l’université de Zurich ont créé une IA de drone capable de battre les meilleurs pilotes de drone au monde (via Nature). L’IA Swift a été capable de maîtriser un parcours en une semaine, d’enregistrer les meilleurs temps au tour et de surpasser les meilleurs pilotes de drones de trois ligues de course de drones différentes dans des courses en tête-à-tête.

Vous avez peut-être déjà vu des courses de drones à la télévision. Il s’agit d’un événement au cours duquel des drones télécommandés sont pilotés par des pilotes portant des visières spéciales, avec un flux vidéo à la première personne provenant de la caméra embarquée du drone, qui font la course à travers une série de portes à LED. C’est chaotique et on ne se lasse pas de voir les petits quadcoptères aux couleurs vives s’écraser contre les portes.

Elia Kaufmann, l’un des chercheurs qui a développé Swift AI, affirme que ce résultat « marque la première fois qu’un drone propulsé par l’IA a battu un champion humain dans un véritable sport physique conçu pour et par des humains ».

Swift envoie les données vidéo de la caméra embarquée du drone à son réseau neuronal via un module embarqué, qui tient compte de la position, de l’orientation et de la vitesse du drone. Ces informations sont ensuite transmises à un second réseau neuronal qui indique au drone ce qu’il doit faire à l’approche de chaque porte de course.

Les coureurs humains ont eu une semaine pour s’entraîner sur le parcours pendant que Swift effectuait des simulations sur une version virtuelle. Grâce à l’apprentissage par renforcement profond (la même technique utilisée pour former l’IA aux échecs, à Dota 2 et à Starcraft 2) combiné à des données réelles, Swift a pu déterminer les itinéraires optimaux et les commandes à donner au drone à la fin de la semaine.

Il est important de noter que la formation de l’IA s’est appuyée en grande partie sur des essais et des erreurs, ce qui a donné lieu à des centaines de crashs. Comme il s’agissait d’un parcours virtuel, l’IA pouvait simplement redémarrer et réessayer jusqu’à ce qu’elle obtienne le bon résultat. Pendant la course réelle, l’IA pouvait même prendre en compte les changements dynamiques de l’environnement.

Le résultat est que l’IA effectue des tours plus réguliers, ce qui se traduit par des virages plus serrés, et qu’elle gagne du temps à chaque tour, ce qui lui donne un avantage considérable sur ses rivaux humains, qui se fient uniquement à leurs réflexes rapides et à la mémorisation du parcours. Au final, l’IA a remporté 15 des 25 courses contre le trio de champions du monde et a réalisé le tour le plus rapide avec près d’une demi-seconde d’avance.

Marvin Schaepper, l’un des champions qui a affronté les drones dotés d’une IA, explique l’inconvénient évident d’une course contre un adversaire non humain.

Il a déclaré : « C’est différent de courir contre une machine parce que vous savez que la machine ne se fatigue pas. »

Max Bitmatta, champion Multi GP 2019, a déclaré que « les possibilités sont infinies ; c’est le début de quelque chose qui pourrait changer le monde entier. »

Aucune étiquette pour cette publication.

Laisser un commentaire