Actualités Hardware

Oups, le chatbot IA de Microsoft propose des publicités malveillantes en guise de réponses

Photo of author

Publié par Sacha

Publié le

Ces publicités malveillantes sont souvent déguisées en sites de téléchargement populaires.

Au moment même où les grandes entreprises technologiques s’efforcent de nous convaincre que nous pouvons faire confiance à leurs chatbots, des publicités malveillantes ont commencé à apparaître dans les résultats de Bing Chat, exposant potentiellement les utilisateurs à des logiciels malveillants et à d’autres menaces pour la cybersécurité.

En mars, Microsoft a commencé à inclure des publicités dans les conversations et les réponses de Bing Chat. Comme on pouvait s’y attendre, cette mesure a encouragé des acteurs malveillants à acheter des publicités qui incitent les utilisateurs peu méfiants à télécharger des logiciels malveillants.

Comme l’indique un billet de blog de Malwarebytes repris par Bleeping Computer, Malwarebytes a identifié des publicités se faisant passer pour des sites de téléchargement de l’application populaire Advanced IP Scanner utilisée par les administrateurs de systèmes, ainsi que MyCase, utilisée par les professionnels du droit.

Si vous demandez à Bing Chat comment télécharger ces applications, certains des liens proposés sont des publicités qui conduisent les utilisateurs vers des sites web contrefaits conçus pour imiter les pages de téléchargement authentiques d’Advanced IP Scanner et de MyCase.

Pour aggraver les choses, ces publicités ne sont pas facilement identifiables à moins de survoler le lien, ce qui augmente les risques que les utilisateurs cliquent par inadvertance sur ces « malveillances » trompeuses.

Étant donné que Bing Chat présente les résultats sous forme de conversation, il est compréhensible que certains utilisateurs soient plus enclins à faire confiance à ses résultats qu’à une liste directe de résultats de recherche avec des annonces clairement identifiées.

Au début de l’année, le FBI a même préconisé l’utilisation de bloqueurs de publicité pour contrer la publicité malveillante des moteurs de recherche. Néanmoins, il est également conseillé de toujours inspecter les URL à la recherche d’éléments suspects avant de cliquer, ce qui peut vous éviter bien des ennuis.

Aucune étiquette pour cette publication.

Laisser un commentaire