High-tech

Quantum Computing : Une vraie Révolution Informatique

Photo of author

Publié par Désirée M

Publié le

2023 est l’année où le quantum computing est entré dans le lexique du commun des mortels. Après l’intelligence artificielle, elle est devenue le mot à la mode dans l’esprit de tous.

En 2024, les experts de l’informatique quantique prévoient une année riche en avancées de technologies et de matériels quantiques. Ils mettront un accent accru sur la sécurisation du paysage numérique contre les menaces quantiques.

Les experts du quantum computing ont aussi perçu le potentiel de l’intersection entre l’informatique quantique et l’IA.

Le quantum computing dynamisera les charges de travail de l’IA

L’informatique quantique est un terme à la mode. De nombreuses personnes l’utilisent sans savoir de quoi il s’agit et pourquoi elle est meilleure que l’informatique standard. Cette dernière utilise un bit représentant 0 ou 1 et permet qu’un traitement simple. Le quantum computing utilise des qubits et permet un traitement parallèle.

En fait, au lieu d’un 0 ou d’un 1, imaginez une sphère d’un rayon de 1. La solution peut se trouver n’importe où sur cette sphère. Bref, cela permet à l’ordinateur d’obtenir un nombre presque infini de résultats à partir d’une seule entrée.

L’informatique quantique ne remplacera pas les ordinateurs classiques. Elle est trop coûteuse en raison de l’équipement spécialisé nécessaire. Toutefois, pour les tâches ardues telles que la découverte de médicaments ou l’IA, elle pourrait changer la donne.

Les ordinateurs quantiques seront-ils utiles d’ici 2024 ?

En 2024, nous ne disposerons probablement pas encore d’un quantum computer utile pour la plupart des tâches. Cependant, nous devrions disposer d’ordinateurs quantiques dotés de plus de 1000 qubits d’ici la fin de l’année. Ce fait nous rapprochera du moment où les ordinateurs quantiques pourraient battre les ordinateurs ordinaires.

À l’heure actuelle, le plus grand ordinateur quantique possède moins de 500 qubits. Mais l’informatique quantique progresse rapidement.

Les ordinateurs quantiques à + de 1000 qubits

Les quantum computers à plus de 1000 qubits permettront de tester des algorithmes quantiques plus complexes. Des domaines tels que les simulations chimiques et les problèmes d’optimisation pourraient faire l’objet d’une première utilisation.

Ces ordinateurs quantiques auront toujours des limites. Néanmoins, ils permettront aux chercheurs de faire progresser l’informatique quantique vers une utilisation commerciale à grande échelle.

L’avenir après 2024

D’ici le milieu ou la fin des années 2020, les ordinateurs quantiques pourraient présenter un avantage quantique par rapport aux superordinateurs classiques. Lorsque nous disposerons d’ordinateurs quantiques de plus de 10000 qubits, les premières utilisations concrètes pourraient voir le jour dans des domaines tels que la chimie et la médecine.

Plus tard, de plus gros ordinateurs quantiques tolérants aux pannes pourraient nous permettre d’essayer des applis plus avancées.

Conclusion : le quantum computing

Bien que le quantum computing pratique soit encore un rêve, 2024 pourrait être une étape importante. Les ordinateurs quantiques deviendront plus puissants et se rapprocheront d’une utilité dépassant le cadre de la recherche. Les futurs ordinateurs de plus de 1000 qubits nous permettront d’effectuer des tests plus importants. Ainsi, l’informatique quantique tiendra sa promesse et fera progresser le monde !

Aucune étiquette pour cette publication.

Laisser un commentaire